Faut-il liquider la retraite quand on a le nombre de trimestres ?

  A la commission "retraite" du CA, nous avions envisagé de lancer une enquête sur le moment où liquider sa retraite :

Comment vois-tu la question de la date où tu liquideras ta retraite ?

  • Le ferais-tu dès que tu auras le nombre de trimestres correspondant au taux plein ou veux-tu attendre d'obtenir une surcote ? Pourquoi ?
  • As-tu décidé de le faire à tel âge, même si c'est avec une sous-cote ? Pourquoi ?

  J'ai demandé au service "Protection Sociale du Clergé" du diocèse de Nantes :

"Pouvez-vous me dire s'il ne serait pas intéressant pour le diocèse que je ne liquide ma retraite que lorsque je pourrai bénéficier d'une surcote ?"

Voici la réponse.

"Bonjour Père,

Après confirmation auprès du service retraite de la CAVIMAC (au téléphone Monsieur Boston Alain) vous pouvez déposer votre demande de pension car vous aurez 164 trimestres validés tous régimes confondus au 31/03/2016. Né en 1952 vous devez avoir 164 trimestres pour acquérir le taux plein soit le 01/04/2016.

Le montant mensuel de cotisations pour la maladie, la vieillesse et la complémentaire est de  550.41€  par mois, soit 1651.23 pour un trimestre.
Le bénéfice d’une surcote ( trimestres supplémentaires validés au-delà des 164 pour vous) ne sera bien sûr pas de cet ordre.
Le calcul de la surcote est de x trimestres cotisés en plus x 1.25.
Par exemple pour 4 trimestres supplémentaires la surcote serait d’environ 30.00€( pour une pension mensuelle de 600.00€ ) soit une pension de 630.00€.

Dans cet exemple un bénéfice de 360 de surcote pour des cotisations à payer en supplément de plus de 6600.00e."

Pour le diocèse de Nantes, le principe est de demander la liquidation dès que le taux plein est atteint.

Si, effectivement, je ne bénéficierai que de 30 € de surcote pour une année de cotisation supplémentaire,  je penche pour liquider ma retraite sans attendre une surcote. Je ne désire pas peser pour "1651.23 par trimestre" sur les finances de mon diocèse pour une si faible surcote.

Avez-vous d'autres infos sur cette questions ? En avez-vous parlé dans vos sections ?
Je souhaite être éclairé avant de prendre ma décision.

Christian

 
Commentaires (1)

1. Mas Yves 02/02/2016

Christian,

Les chiffres qui t'ont été donnés sont exact concernant une sur cote...

J'encourage tous mes confrères à la sur cote... pourquoi ? :

30 euros de + pour 1an peut paraître dérisoire mais sur 3 années de plus cela fait 90 euros de + sur ta pension de base et ceci jusqu'à la mort.

D'autre part Les diocèses ne sont pas perdant puisque des pensions revalorisées sont des compléments diocésains en moins à verser jusqu'à la mort de celui-ci.

Sans compter que cette valorisation de nos pensions cavimac faible valorise notre autonomie financière vis à vis de l'institution .

Nous sommes aussi de la génération ordonné avant 1979 qui n'ont pas bénéficié de la revalorisation des pensions cavimac (+100e.) et n'ont pas cotisé à une retraite complémentaire qui heureusement est devenue obligatoire depuis 2006.

Pour ma part aux vues de notre situation en désavantage dans ce domaine là, avoir une surcote est le seul droit qui nous est donné pour lutter contre cette discrimination : absence de revalorisation pour tous et absence de retraite complémentaire.

Les plus jeunes auront une pension de retraite qui leur garantira une autonomie financière que nous n'avons pas. tant mieux

En cotisant quelques années les diocèses trouveront leur compte à long terme.

Alors n'ayons pas trop de scrupules à ce niveau là.

Ce n'est pas nous qui coûtons le plus cher....

Yves Mas : 7 rue Joseph Auguste Goudin 69780 ST Pierre de Chandieu - Tél: 04 78 73 89 63 Mail: yves.mas@orange.fr

Ajouter un commentaire