Pourquoi militer aujourd'hui à l'Apsecc ?

Billet de Yves Mas - section 69

J’apprécie la manière dont la question est posée. Un élément essentiel de la réponse est dans la question qui nous est posée. Elle ouvre à une question bien plus large que l’existence propre de notre association, à savoir : Pourquoi militer ? Militer pour qui ? Et militer sur quoi ? Nous sommes dans le champ du sociétal  dans la militance sociale et politique. L’APSECC rejoins les institutions sociales qui défendent une cause  particulière dans une histoire.

Être à l’APSECC est donc d’abord un acte militant :
‘ Qui lutte activement pour défendre une cause, une idée…un actif…un membre d’une association, d’un syndicat, d’un parti…on peut aussi parler d’Eglise militante qui lutte contre des maux…’ (Petit Robert)

Quelle cause et quelle idée défend l’APSECC ?

‘L’APSECC Association Protection Sociale et Caisses des Cultes créé en 1979 est née de prêtres, religieux et religieuses qui se faisaient une certaine idée de la Sécurité Sociale et de la Solidarité qui en est le fondement’ (intro. au livre blanc 2006)

L’ objet de cette cause est pour notre association : la Sécurité Sociale. L’éthique de cette cause est la solidarité comme le socle et la base de la militance de l’APSECC. L’action de notre association repose essentiellement sur ce fondement.

L’action de l’APSECC repose sur un objectif qui s’est élargie  au fil des années à l’ensemble de la Protection Sociale et sur une éthique : La solidarité, l’équité et le bien commun.

Mais ce discours ne suffit pas à définir l’action concrète de l’association…

Quelle Protection sociale défendons-nous et quelle solidarité voulons-nous promouvoir ?

Voici donc maintenant pour moi les principales  raisons de ma militance à l’APSECC :

Au niveau de la Protection Sociale :
-    Promouvoir le Régime Général unique et universel en lui donnant les moyens financiers suffisants pour garantir sa pérennité par des impôts sociaux en fonction des revenus, du patrimoine foncier et bancaire.
-    Interpeller notre caisse particulière (CAVIMAC) et nos responsables institutionnels dans les décisions qu’ils prennent en vue d’une une meilleure contribution au Régime Général (cotisations sociales…clarté sur tous nos revenus…personnalisation des prestations en tant qu’ayant droit…).

Au niveau de la Solidarité :
    Notre militance est  à deux niveaux de solidarité :
-    Une solidarité interne :
Comme clercs et congréganistes nous appartenons à un corps social qui a son statut, ses codes, son histoire et ses appartenances institutionnelles d’ordres confessionnels et cultuels.
-    Une solidarité externe ou élargie :
Citoyen à part entière et en tant qu’individu concitoyen dans un état laïc et républicain.

DÉVELOPPER L’ESPRIT DÉMOCRATIQUE

La militance sera double sans être séparée. L’action de notre association visera à unifier ces solidarités internes et externes en des actions multiples de prise de conscience de nos droits, de nos devoirs de citoyen en tant qu’homme, femme, marié, célibataire,  clerc, ou congréganiste. Toute notre action portera alors sur la Protection Sociale en tant que citoyen clerc ou congréganiste. Développer l’esprit démocratique dans toutes les décisions qui nous concerne fait parti de nos interpellations et de notre démarche.

AGIR SUR NOS CONDITIONS DE VIE

La militance de notre association défend l’intégralité de la personne humaine dans ses droits à la santé et à sa protection en cas de maladie, d’accident, handicap ou dans sa vieillesse. Nous agissons dans le domainer de la prévention en matière de santé pour le bien non seulement de la personne mais aussi pour le bien de la collectivité nationale. C’est ainsi que nous nous investissons dans l’action pour la Prévention et les conditions de vie en particulier dans notre propre corps social comme le font d’autres dans le monde des salariés.

AGIR ENSEMBLE

Enfin militer à l’APSECC c’est surtout ne pas être seul à agir. Seule une association comme la nôtre donne du crédit et du pouvoir pour défendre notre cause. Elle permet de s’informer, de se former, de négocier, de protester, de dénoncer tout ce qui porte atteinte en matière de santé à l’intégralité et à l’autonomie des prêtres, religieux(ses)  en tant que personne.

Une association représentative de notre corps social  permet non seulement d’avoir un impact direct sur notre propre corps social mais aussi de prendre part avec d’autres dans l’action que nous menons. L’APSECC suivant la place qu’elle occupe dans la société somme toute très modeste et très fragile est une chance pour nous donner la parole, agir et interpeller qui de droit sur notre propre protection sociale . 

Militer à l’APSECC est pour moi un engagement en toute conformité avec mes convictions humaines, chrétiennes et presbytérales.

Yves Mas : 7 rue Joseph Auguste Goudin 69780 ST Pierre de Chandieu - Tél: 04 78 73 89 63 Mail: yves.mas@orange.fr

 
Ajouter un commentaire